«Un chef c'est fait pour cheffer».Chirac 1992.

J-L-SCHUK contact@schuk.fr

Le président de la République ''démineur'' voit rouge. "Bibi, il en a déjà assez pris".

 

Un agent radicalisé surveillait les cellules du TGI de Paris Identifié comme radicalisé, cet agent de l'administration pénitentiaire y a travaillé de janvier à septembre, avant d'être muté dans un service administratif ou il pourra poursuivre ,de l'intérieur, le ''mitage'' de notre police .

Et pourtant la loi  renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme a été promulguée par le Président de la République le lundi 30 octobre 2017.

Pschitt …….rien vu venir à l’Intérieur ….

 

Entré dans la Constitution il y a dix ans, le principe de précaution ne sert juridiquement à rien. En revanche, sa version vulgarisée, sans cesse invoquée, paralyse l'initiative. Une menace pour l'avenir du pays vécue au quotidien et qui pousse à dépenser des milliards par peur.

Un vrai business.

Etrange principe de précaution. Depuis son entrée dans la Constitution il y a dix ans, il n'a servi à rien. Le Conseil constitutionnel n'a jamais rejeté une loi en son nom.

Le principe de précaution a un certain nombre de répercussions négatives :

  • il empêche l'innovation et crée des distorsions de concurrence. Les partisans de l'abolition de ce principe rappellent que nombre d'inventions n'auraient pas eu lieu si ce principe avait alors existé (inventions des antibiotiques, vaccins, etc.) ;
  • il gêne les échanges économiques internationaux ;
  • il rend les décisions arbitraires ;
  • il peut limiter la liberté des citoyens, des consommateurs ou des entreprises.

Plutôt que de l'invoquer solennellement pour justifier une décision, le pouvoir judiciaire a le plus souvent joué la prudence.

Ou renvoyé sur le pouvoir législatif qui a continué à autoriser ou interdire de nouvelles techniques (OGM, fracturation hydraulique pour le gaz de schiste...) dans la lignée de son action antérieure.

Et pourtant des intellectuels, des chefs d'entreprise, des hommes politiques brocardent sans cesse ce principe qui empêcherait désormais de tout faire. Ils le qualifient tour à tour d'aberration, de dispositif insensé, d'étendard de l'obscurantisme, voire de tyrannie !

Comment donc un principe de précaution apparemment laissé sur l'étagère peut-il provoquer pareille tempête ?

Il permet aux politiques de fuir leurs responsabilités et leur donne un pouvoir discrétionnaire. Une façon d’abdiquer.

  • Faut-il mettre à la poubelle des tonnes d’aliments qui dépassent la date limite de 24 heures ?
  • Comment apprécier le risque de disparition d'une espèce rare de grenouille menacée par la construction d'une bretelle d'autoroute ?
  • Comment faire, par exemple, par rapport à un incendie qui pourrait détruire une forêt primaire ?
  • Faut-il mettre des pare-feu, installer des pompiers à demeure, voire interdire le feu lui-même ?
  • Faut-il fermer l'espace aérien européen, lors d’une éruption d'un volcan en Islande ? 102 000 vols ont été annulés et des millions de passagers ont été immobilisés partout dans le monde, ce qui a engendré une facture de 1,7 milliard USD pour les compagnies aériennes.

Le principe de précaution ne doit être envisageable que dans l'éventualité d´un risque ; c'est à dire lorsqu'un seuil significatif de gravité est atteint.

François Bayrou l’avait prévenu ! Goulard, ça ne passera pas !

Il faut dire qu'avec 82 voix contre et 29 voix pour, c'est une torgnole ,une baffe,une mandale, une  mornifle, un soufflet, une taloche……… .

Un très mauvais signal pour la France. Au lieu de faire profil bas, de calmer le jeu, le président, mauvais joueur, a commencé à s'en prendre à la présidente de la Commission. Ursula Van Der Leyen. 

Les macronistes ont été très actifs pour dézinguer les Hongrois de tous les postes subalternes dans les 22 commissions.

D'où une réputation d'arrogance à la française.

Remplacer Sylvie Goulard à Bruxelles : Thierry Breton favori de Macron… au risque d'un conflit d'intérêts ( encore un !)

 

Macron veut nous faire peur ? Terroriser avant une élection pour mieux rassembler et être réélu ! C'est une stratégie connue .

Des «amalgames entre les questions d'immigration, de radicalisation, de communautarisme et de laïcité» peuvent entraîner la France dans une guerre civile, a annoncé le Président Macron devant des proches à l’Élysée.

La peur qui est utilisée insidieusement dans nombre de propos d’hommes et de femmes politiques de tout bord ne sert finalement qu’à inciter les électeurs à leur faire confiance aveuglément dans un contexte de «guerre».

Le postulat est simple: la peur est constitutive de l'autorité politique.

  • Avoir peur, c'est se préparer à obéir.
  • La peur peut parfois se retourner contre ceux qui cherchaient à l'instrumentaliser.
  • Une peur salutaire : la vigilance politique.
  • Un usage justifié de la peur en politique?

« Faire peur au monde » est devenu plus qu’un slogan, c’est maintenant un gros outil de communication qui sert à faire gagner une élection, à vendre de la salade ou de l’assurance-vie.

Zones de non droit ou ghettos ? Nos villages deviennent des zones de non-droit ou s’exercent des économies parallèles.

Mais est-ce  vraiment une bonne idée ? La taxe foncière explose déjà.

Pierre Hautus, directeur général de l'Unpi, parle lui de "coup de force de l'administration fiscale". Selon Le Parisien, en Isère ou dans certains départements d'Auvergne, les hausses peuvent aller jusqu'à 136%.

Les Français ne sont pas dupes, la suppression de la taxe d’habitation sera compensée. Les politiques nous certifient que ce ne sera pas le cas, mais l’algèbre possède une rigueur que les promesses de ces gouvernants éphémères ne peuvent avoir. Les Français peuvent en avoir marre d’avaler des couleuvres.

Pourquoi la taxe foncière de propriétaires va flamber cette année ??C’est la faute aux bases dit-on à Bercy !

Plusieurs dizaines de milliers de propriétaires ont reçu un courrier du fisc leur annonçant que leur taxe foncière va fortement grimper cette année. Une façon de compenser la suppression de la taxe d’habitation.

 

C’était une promesse de campagne ; l'abandon de la taxe d’habitation sera un accélérateur des inégalités entre les communes.

Mais est-ce  vraiment une bonne idée ? La taxe foncière explose déjà.

Pierre Hautus, directeur général de l'Unpi, parle lui de "coup de force de l'administration fiscale". Selon Le Parisien, en Isère ou dans certains départements d'Auvergne, les hausses peuvent aller jusqu'à 136%.

Les Français ne sont pas dupes, la suppression de la taxe d’habitation sera compensée. Les politiques nous certifient que ce ne sera pas le cas, mais l’algèbre possède une rigueur que les promesses de ces gouvernants éphémères ne peuvent avoir. Les Français peuvent en avoir marre d’avaler des couleuvres.

Pourquoi la taxe foncière de propriétaires va flamber cette année ??C’est la faute aux bases dit-on à Bercy !

Plusieurs dizaines de milliers de propriétaires ont reçu un courrier du fisc leur annonçant que leur taxe foncière va fortement grimper cette année. Une façon de compenser la suppression de la taxe d’habitation.

 

La MSA confirme et rappelle que les exploitants et salariés agricoles ont "un risque plus élevé" de décès par suicide que l'ensemble de la population.

Pour les ressortissants de la MSA, le risque est en effet 12,6 fois plus élevé que pour le reste de la population française.

Les exploitants agricoles sont touchés par une surmortalité par suicide comprise entre 22 et 28 % par rapport à la population générale.

Entre 2008 et 2011 un agriculteur se suicide tous les deux jours. Les éleveurs bovins et laitiers sont les catégories d’agriculteurs les plus touchées. ...

Les ministères de l’Agriculture et des Finances ont décidés de ne plus financer le dispositif d’aide au répit pour les agriculteurs.

« Name and Shame » : nommer pour punir selon Emmanuel Macron . Un mode de gouvernance anglo-saxonne qui va s’appliquer aux élections locales.

Au Royaume-Uni, les députés en ont fait les frais.

C'est le Daily Telegraph qui est à l'origine des révélations qui ont ébranlé la classe politique britannique au printemps 2009.

 Les noms de plusieurs députés et ministres qui ont bénéficié de remboursements pour des dépenses non professionnelles - remboursement de prêt immobilier, installation de cuisine équipée - sont publiés par le journal. L'ensemble de la classe politique est visée.

Au final, plusieurs membres du gouvernement devront démissionner tout comme Michael Martin, président de la chambre des Communes et 390 députés (sur les 646 que compte cette chambre) seront contraints de rembourser plus de 1 million d'euros.

Vers un « Name and Shame » fiscal

Bercy a l'intention de publier les noms des entreprises coupables de fraude fiscale. C'est du moins ce qu'a annoncé le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, en février dernier, s'inspirant d'une pratique courante aux Etats-Unis.

 En France, du fait du secret fiscal, les condamnations pénales sont anonymes quand elles sont publiées. Lever l'anonymat supposerait toutefois que toutes les voies de recours aient été soldées… ce qui peut prendre plusieurs années.


Des dérives préoccupantes pour les citoyens

Avec les réseaux sociaux, le « Name and Shame » peut aussi se transformer en jury populaire. Le dernier exemple en date est celui de trois opératrices du Samu de Strasbourg désignées comme responsables, par un simple tweet posté le 10 mai dernier, du décès d'une jeune femme dont l'appel n'avait pas été pris au sérieux.

Photographie de chacune des opératrices, nom, prénom, adresse, téléphone, tout y est, accompagné de ce message : « N'hésitez pas à la contacter pour lui souhaiter de mourir très vite. » Sauf qu'aucune de ces trois opératrices n'a eu en ligne la jeune femme. L'une d'entre elles a déjà dû déménager et n'amène plus ses enfants à l'école.

Indéniablement, le « Name & Shame » est une technique à effet immédiat garanti. Du moins, en termes de bruit médiatique. Retrouver son nom cloué au pilori de la place publique n’est jamais un exercice particulièrement prisé.

 Le bl@g c@mmunicant.

 

 

Le bal des faux culs au national ou en région .

Rafarin déserte les LR et met les voiles pour les européennes.

Signes particuliers :

-ne Marche plus depuis plusieurs mois,

-dernière adresse connue ; St Germain aux Mts d’Or,

-aucune activité sur la 5 eme circonscription du Rhône,

-a pris la grosse tète sous les ors de la République,

-injoignable par les militants qui ont mouillés la chemise pour elle,

-dernier endroit ou elle aurait été aperçue ; péniche le Sirius le 18 juin 2017.

-caractéristiques ; ingratitude avec les électeurs mais pas pour .....

-signe particulier ; embauche le maire de Saint Germain comme attaché parlementaire à 3000 euros par mois pour bons et loyaux services .

Pour construire ce grand parti de la République en Marche  , il faut labourer et semer sur la circonscription . La députée doit conduire à la fois ses travaux parlementaires et sillonner sans relache sa circonscription pour écouter le peuple de France mais rien de tel.

Les députés REM ont l’obligation de faire le SAV des réformes Macron  dans leur circonscription  mais rien de tel.

 

 

Emplois et numérique . Sont-ils compatibles ? Non . Le numérique chez Carrefour se traduit par un plan de licenciement de 2400 personnes .Selon l'OCDE, 9% des emplois en France présentent un "risque élevé de substitution" par des robots. Cela représente 2,4 millions d'emplois. Au total, près de 30% des emplois sont concernés .

Signes particuliers :

-ne Marche plus depuis plusieurs mois,

-dernière adresse connue ; St Germain aux Mts d’Or,

-aucune activité sur la 5 eme circonscription du Rhône,

-a pris la grosse tète sous les ors de la République,

-injoignable par les militants qui ont mouillés la chemise pour elle,

-dernier endroit ou elle aurait été aperçue ; péniche le Sirius le 18 juin 2017.

-caractéristiques ; ingratitude avec les électeurs mais pas pour .....

-signe particulier ; embauche le maire de Saint Germain comme attaché parlementaire à 3000 euros par mois pour bons et loyaux services .

Pour construire ce grand parti de la République en Marche  , il faut labourer et semer sur la circonscription . La députée doit conduire à la fois ses travaux parlementaires et sillonner sans relache sa circonscription pour écouter le peuple de France mais rien de tel.

Les députés REM ont l’obligation de faire le SAV des réformes Macron  dans leur circonscription  mais rien de tel.