Plus de 110 000 connexions merci pour votre assiduité .

J-L-SCHUK contact@schuk.fr

Covid 19 , une peste sociale s'ancre durablement en France .

Plébiscitée en Italie, redécouverte en France comme bon nombre d’autres pays, La Peste d’Albert Camus s’est imposée comme le livre de chevet des confinés durant la crise sanitaire du printemps 2020. Pourquoi ? Comment ? Et en quoi cet ouvrage, paru en 1947, peut-il faire écho aux ravages du Covid-19 ?

On comprend mieux pourquoi on nous a décrit le Covid comme la peste noire. On comprend mieux la peur panique de la seconde vague  et bientôt la troisième vague annoncée.

On comprend mieux le discours liberticide des divers médecins. On comprend clairement pourquoi il ne faut pas compter sur l’hôpital public : il n’y a pas d’hôpital public. Il y a bien les budgets, les murs et les fonctionnaires, mais il n’y a pas de lits

Si les services publics français sont un champ de ruines, c’est simplement parce que la gestion de l’Etat  conduit toujours à la catastrophe.

Indécent et inacceptable. Incompréhensible.

La France est le deuxième budget au monde en termes de dépense de santé.

La France se saigne depuis des années pour le financer, ce système de santé. Les Français se saignent depuis des années. La compétitivité des entreprises en souffre terriblement. Le poids des services publics, celui-ci et tous les autres, est une, sinon la raison principale de la désindustrialisation du pays, du chômage, de la dette, des impôts, de la misère de millions de personnes.

Observez, en Allemagne, il y a un lit de soins intensifs ou de réanimation pour 4000 personnes. La santé y coûte pourtant 20 % moins cher.

Covid-19. C’est maintenant que les français pètent un câble. 

Stress, suicide, panne de sommeil, dépression. En plein confinement, l’impact des troubles mentaux n’est pas modéré, il explose.

Le contrecoup de la pandémie inquiète le monde médical : les effets risquent d’arriver dans les prochaines semaines.

 

De Gaulle ; 47 ans après sa mort, le fondateur de la Ve République est l’objet d’un consensus politiques qui frise parfois le ridicule et d’une récupération qui frôle souvent le mauvais goût par des élus en manque d’idée et de respectabilité.

Copyright; Le Républicain Lorrain

De Gaulle ; 47 ans après sa mort, le fondateur de la Ve République est l’objet d’un consensus  politiques qui frise parfois le ridicule et d’une récupération qui frôle souvent le mauvais goût par des élus en manque d’idée et de respectabilité.

Tous mais surtout les bon a rien sont devenus gaullistes .Ils se disputent un morceau de la croix de Lorraine et font pénitence à Colombey.

Colombey est devenu le Lourde des politiques venus glaner une étincelle de lucidité et de légitimité pour ensuite vendre à qui veut l’entendre qu’ils ont toujours été gaullistes.

Le soir ils font les paons sur les chaines des télévisions .

La tentation de 2022 est si proche ........................

Une casse sociale attendue dans les entreprises. Aujourd’hui, même les entreprises qui allaient bien sont menacées durablement.

Avec l’annonce du reconfinnement, les commerces «non essentiels» sont contraints de baisser le rideau. Des fermetures obligatoires qui passent mal chez les commerçants. Dénonçant une concurrence déloyale avec les grandes enseignes, les commerçants tentent de résister.

Mais Castex l’Enarque reste sourd aux plaintes de la vie civile .Il est vrai que depuis sa sortie de l'ENA en 1991, il ne connait rien à l’épicerie et au commerce.

Il a  rejoint la Cour des comptes comme auditeur, puis promu conseiller référendaire en 1994, puis conseiller-maître en 2008. La suite vous la connaissez ….

La renaissance du CIDUNATI n’est pas exclue.

Si aujourd’hui le CIDUNATI est peu connu des jeunes, c’est que les pouvoirs publics font tout pour l’occulter, car ce qu’ils craignent le plus, c’est qu’un jour il ne se ‘’réveille’’.

 

«L’art de dépenser l’argent public» en régalant les fraudeurs qui assèchent notre protection sociale .

OUI à une écologie raisonnée et responsable. NON à une écologie punitive et intégriste à la lyonnaise..

Blog l'Equipe .
.https://blog.lequipe.fr/histoire/25-juin-1947-lequipe-relance-le-tour-de-france/

Les folies des nouveaux maires écolos de 2020 : leurs obsessions, leur idéologie, leurs dégâts……..

Des exemples qui illustrent des dérives ;

-Le maire Bordeaux supprime les sapins de Noel. Le  jeudi 10 septembre 2020, le maire EELV Pierre Hurmic s’est opposé à la venue “d’arbres morts” pour décorer les places bordelaises lors des fêtes de fin d’année.-

-Le nouveau maire EELV de Lyon Grégory Doucet n’aime pas le Tour de France ‘’machiste et polluant’’.

Le  Tour de France est le dernier grand événement sportif gratuit, populaire et accessible à tous qui incarne la France des territoires.

Le Tour de France c'est la fete du vélo depuis 117 ans sans  EELV.Depuis sa  création en le 19 janvier 1903 ll fait aimer le vélo .

«Laissez donc le Tour de France tranquille! Voici le vrai visage de l'extrême gauche la plus sectaire et bête du monde qui a pris de grandes villes sous un masque écologiste», a lancé le député LR Eric Ciotti sur Twitter.

-Le maire écologiste de Lyon Grégory Doucet a refusé de prendre part à la cérémonie de renouvellement du Vœu des Échevins, contrairement à ses prédécesseurs. L’histoire chrétienne de Lyon bafouée et piétinée..

Cette attitude traduit une montée des communautarismes religieux et un raidissement du pouvoir vis-à-vis du catholicisme.

 -Michèle Rubirola, nouvelle maire de Marseille, va, elle, devoir faire face à la grogne des policiers municipaux. « Elle veut nous désarmer et débrancher les caméras de vidéosurveillance. Vous allez voir comment la délinquance, comme à Grenoble, va exploser », rouspète une policière.

-Les nouveaux élus écologistes vantent le principe de sobriété mais augmentent leurs indemnités selon eux insuffisantes.

C’est le cas du nouveau le président de la métropole lyonnaise EELV qui a décidé de rehausser de 1 000 euros les indemnités de ses vice-présidents une augmentation de 37 %. 

L’affaire Fillon ca ne vous rappelle rien ? Place au « tonton » de 71 ans à la Présidence de Grand Lyon Habitat.

https://aphadolie.com/

La crise que nous vivons est inédite de par son origine mais également de par ses conséquences.  Au 18 avril, l’épidémie du Covid-19 a fait 153 090 victimes et infecté 2,19 millions de personnes dans le monde. La rapidité de diffusion du virus a amené la plupart des pays à imposer des mesures de confinement.

Ce confinement quasi simultané de millions de personnes dans le monde crée à la fois un choc d’offre, les moyens de production étant pour grande partie à l’arrêt et un choc de demande, les ménages réduisant de facto leurs achats.

A la mi-avril, 8,7 millions de personnes sont en chômage partiel en France et le nombre de chômeurs aux États-Unis a atteint un sommet historique de plus de 20 millions. Les entreprises sont en réduction d’activité et commencent à annoncer des baisses significatives de résultat. Le FMI estime la chute du PIB mondial en 2020 à 3 %, le projet de loi de finances rectificative prévoit un recul du PIB de 8 % en 2020 pour la France, sachant que ces chiffres dépendent de la durée du confinement.

Nous sommes dans la m.....e.

Le blog gestion de patrimoine.

Les actes de violence ont-ils réellement augmenté ces derniers mois en France ?

Le gouvernement incapable de juguler la violence . Les voyous arrétés le matin sont relachés l'apres midi ......

Marine Lepen surfe sur la vague et annonce un 2022 radieux .

Éric Dupond-Moretti justifie son usage du mot "ayatollah" en citant Noël Mamère

Avant le Covid ,nous avons pris l’habitude de vivre dans une société sans risque, nous devons maintenant apprendre à vivre avec.

La Voix du Nord.fr

 La prise de conscience des enjeux écologiques par la population est actée, mais l'écologie punitive n'a pas d'avenir, d'autant plus si elle dissimule une idéologie progressiste favorable à la dissolution de l'occident dans un magma multi-ethnique qui n'aboutira qu'à l'instabilité sociale.

Ces élus EELV l'ont pourtant été sans cacher leurs intentions .

Colomb et Kimefeld  avec le concours de petits caporaux locaux , sur fonds de querelles, nous ont conduits dans le mur.Ca va se payer casch.

Ainsi fonctionne le grand jeu de dupe démocratique : un contrat biaisé entre le peuple et son représentant, perturbé par la manipulation médiatique, la démagogie des candidats, la dictature de l'image et des phrases choc, et surtout par la vacuité de nombre d'électeurs conditionnés pour ne plus voter que par des émotions.

A  Marseille, le nouveau maire veut désarmer les policiers municipaux, une mesure qui n'a d'écologique que le nom et n'améliorera pas la sécurité de l'une des villes les plus dangereuses de France.

…..

 

Lyon et la Métropole, pour faire de l'écologie un repoussoir, une écologie punitive sur fond d'idéologie

Remaniement, Convention citoyenne, diplomatie… Le chef de l’Etat multiplie les chantiers comme pour esquiver les résultats du scrutin.

« Quand on est emmerdé par une affaire, il faut susciter une affaire dans l’affaire. » Le désormais illustre théorème de Pasqua, du nom de l’ancien ministre, pourrait très bien avoir traversé l'esprit d’Emmanuel Macron.

 La crise du siécle est un naufrage pour la France.

3 985 poursuites contre des élus locaux.

Copyright SMACL .

Entre 1959 et 2009, la température moyenne en Rhône-Alpes a augmenté de 1,5°C à 2°C (Source : Météo France)

Si chaque habitant de la planète vivait comme un Lyonnais, il faudrait environ 3 planètes pour répondre de manière pérenne et soutenable aux besoins de l’humanité (Source : Observatoire métropolitain du développement durable, novembre 2018)

Jour après jour, la crise sanitaire du Coronavirus se transforme et devient une crise mondiale.

Plus qu’un virus, la crise du coronavirus est une expérience de décroissance et de démondialisation accélérée.

Le mouvement est d’une violence incroyable que l’on doit pouvoir comparer à une entrée en guerre.

Les frontières se referment, les personnes ne peuvent plus circuler librement, le couvre-feu est imposé .

Qui va payer la reconstruction ?

Bien évidemment, à situation de guerre, budget de guerre. On va mettre en œuvre un budget de guerre pour essayer de maintenir un semblant d’activité et pour reconstruire.

Mais qui va payer ? L’inflation monétaire ne va t’elle pas se traduire en inflation des biens et services ? Qui va prêter de l’argent au monde ? Les martiens ? Tout les pays du monde ne peuvent créer de l’argent en même temps, sans contrepartie. Il faut trouver un créancier ?

Qui sera ce créancier ? Je crains que ce soit vous, les épargnants. On va vous taxer votre patrimoine, vous spolier par l’impôt pour financer ce budget de reconstruction de guerre.

Les états sont déjà sur-endettés ; On ne va pas pouvoir mobiliser un budget de guerre sur la seule solvabilité de États.

 Les épargnants vont être mis à contribution de manière directe ou indirecte.

Drôle d’époque…les chefs d’états capitaines de navire ont perdus le cap, ils laissent les matelots écoper les fonds des cales de navire.

Chacun pour soit ……..

Coronavirus : le monde au bord d'une explosion sociale majeure.

Des «gilets jaunes» au coronavirus, en passant par l'affaire Benalla et les retraites... Aucun prédécesseur du président, sous la Ve République, n'a affronté un tel continuum de contestations et d'épreuves pendant ses trois premières années à l'Élysée.

Emmanuel Macron l'avait pressenti, devant la pyramide du Louvre. «Ce ne sera pas tous les jours facile, je le sais. La tâche sera dure», concédait le plus jeune candidat élu président de la République, le 7 mai 2017. Mais ce soir-là, l'euphorie du triomphe, porté par un parti juvénile, emportait tout : «Ce que nous avons fait, depuis tant et tant de mois, n'a ni précédent, ni équivalent». «Ni précédent, ni équivalent»... Trois ans après, ce «jamais vu» a fini par devenir la loi de son quinquennat, heurté par des mouvements de contestation sans précédent et des épreuves historiques, des «gilets jaunes» à l'épidémie mondiale de coronavirus.

Trois ans, quatre crises : Emmanuel Macron, le plus maudit des présidents

Il affirme qu’elle a comporté des « mécanismes de folie » et qu’en ayant fait une confiance aveugle aux médecins, il y a eu de la part du pouvoir un « abus d’autorité ».

Selon lui, « les gens se sont fait avoir par les médias, les médecins et le pouvoir ». Pour le philosophe, en ayant fait une confiance aveugle aux médecins ou à tout responsable médical, n« On les a tous considérés comme les « sachants ».

 Les politiques n’ont cessé de nous dire « nous nous remettons à ceux qui savent », et nous avons nous-même considéré qu’ils savaient » ,

« Or, les scientifiques les plus sérieux savaient qu’ils ne savaient rien », explique-t-il, pointant le fait que la médecine n’est « pas une science dure […] et que la bagarre domine entre les médecins ».os gouvernants ont fait preuve « d’abus d’autorité », estime-t-il.

Une atmosphère de terreur »

Bernard-Henri Lévy dénonce également les « arguments d’autorités insupportables » employés dans les médias par les responsables politiques et les autorités sanitaires. Le philosophe fait notamment allusion au décompte « terrifiant » des morts quotidiens. « Il y a eu une espèce d’atmosphère de terreur générale qui a été je crois une mauvaise action », regrette BHL. « Ce n’est pas comme ça qu’on affronte une pandémie », estime-t-il, justifiant ainsi le titre de son nouveau livre Ce virus qui rend fou.

 « Il y a eu des mécanismes de cette folie. Je pense qu’on a été saisis par un moment d’égarement collectif. »

 

Coronavirus. « On s’est fait avoir… », estime le philosophe Bernard-Henri Lévy

CORONAVIRUS : LA DESTRUCTION DE 195 MILLIONS D’EMPLOIS DANS LE MONDE PROVOQUE UNE "CRISE HUMANITAIRE SOCIALE"

L’OIT estime que les mesures de confinement ont un impact sur 81 % des forces de travail dans le monde soit 2,7 milliards de personnes !

En France, l’épidémie de Covid-19 a levé le voile jeté sur les faiblesses de notre système sanitaire.

Et sur un Etat-providence qui, même s’il fait de la France l’un des pays les plus généreux du monde, a révélé de graves insuffisances dans le champ de la santé publique et au-delà.

Il a surtout montré aux Français ce que tous les acteurs de la sphère sociale savent d’expérience : la « question sociale » ne doit pas être abordée « façon puzzle ».

Au fil des semaines, l’onde de choc partie de l’hôpital s’est en effet étendue à d’autres secteurs, révélant l’une après l’autre mille et une fractures (santé, salaires, éducation, logement, numérique, grand âge…).

Rattraper plus de 10 ans d’austérité, Macron ne va pas y arriver seul.

 

« Comment traiter la crise sociale, et humanitaire, qui menace la France ? »

Coronavirus : le confinement provoque une crise sociale mondiale. Le France n’est pas épargnée.

Partout à travers la planète, le confinement de plusieurs milliards de personnes est en train de provoquer un gigantesque choc social.

La première répercussion visible se trouve dans les soupes populaires et les banques alimentaires.

 Des millions de personnes qui vivaient sans réserve financière ont basculé en même temps, soudain sans ressources.

En France, aux Restos du cœur, « on voit arriver une population nouvelle debénéficiaires : des personnes hébergées dans les hôtels ou les centres sociaux, ou bien qui vivent dans des squats ou des bidonvilles », décrit Patrice Blanc, son président.

Emmanuel Macron et Édouard Philippe ,Ed le Placide, c’est fini ?

Vous voulez connaitre les déclarations personnelles des responsables publics & politiques ? Votre maire ? Votre député ? Un adjoint ? voici le lien  https://www.hatvp.fr/consulter-les-declarations/

Tous non pas fait leur déclaration .Pas oubli ? Par négligence ? Par phobie administrative ? Pour gagner du temps et éviter une mise en examen ? Va savoir ……

Merci qui ?? Chirac ? Non.Mitterand ? Non.Sarko ? Non.Macron ? Non.Hollande ? oui .Etonnant ! Vous aviez oublié ? 

Ce dispositif est à étendre aux despotes locaux,pas toujours transparents dans le cumul des mandats Vous pensez à qui ? Ha je vois ....

La Haute Autorité et la déontologie ….. le gendarme de la vie publique.

Vous voulez connaitre les déclarations personnelles des responsables publics & politiques ? Votre maire ? Votre député ? Un adjoint ? voici le lien  https://www.hatvp.fr/consulter-les-declarations/

Tous non pas fait leur déclaration .Pas oubli ? Par négligence ? Par phobie administrative ? Pour gagner du temps et éviter une mise en examen ? Va savoir ……

Merci qui ?? Chirac ? Non.Mitterand ? Non.Sarko ? Non.Macron ? Non.Hollande ? oui .Etonnant ! Vous aviez oublié ? 

Ce dispositif est à étendre aux despotes locaux,pas toujours transparents dans le cumul des mandats Vous pensez à qui ? Ha je vois ....